Home Actualités Le “robot-aspirateur” inauguré dans les eaux de Mayotte

Le “robot-aspirateur” inauguré dans les eaux de Mayotte

Développé par le Laboratoire d’Informatique, de Robotique et Microélectronique de Montpellier (LIRMM), le « robot-aspirateur » Flipper a été pour la première fois testé à Mayotte par deux scientifiques de Montpellier et du CNRS.

Ce « robot-aspirateur » Flipper de nouvelle technologie permet de prélever des coquillages, cônes sans présence humaine à l’eau. De ce fait, les observations peuvent être plus longues et sans contraintes de profondeur. Le robot connecté et équipé d’une caméra haute définition est piloté par les scientifiques depuis la surface.

La richesse des eaux de Mayotte permet le prélèvement de coquillages et de cônes pour l’étude des molécules de leurs venins qui dispose de vertus thérapeutiques. Cette pratique ne porte pas préjudice au milieu puisque « robot-aspirateur » prélève de manière ciblée. Du même temps, les images permettent d’en savoir davantage sur les fonds marins.

Les résultats de cette étude des venins seront communiqués d’ici la fin de l’année 2017. Certains des venins isolés sont utilisés pour le traitement de maladies neuro-dégénératives ou de myopathies, la préservation de leur habitat naturel est donc essentielle.
A travers cette étude, le Parc naturel marin de Mayotte souhaite s’orienter en tant que « pôle d’excellence en matière de connaissance et de suivi des écosystèmes marins tropicaux et de la mangrove ». En ce sens, les membres de cette organisation soutiennent la logistique des actions qui pourraient y avoir.

Après la réussite de cet essai, le « robot-aspirateur » Flipper repart pour de nouvelles missions. La prochaine étant programmée pour le début de l’année prochaine en Nouvelle-Calédonie.